top of page
Art de la Fugue (Jean-Sebastien Bach)
Art de la Fugue (Jean-Sebastien Bach)

jeu. 18 juil.

|

Théâtre Chez Colette

Art de la Fugue (Jean-Sebastien Bach)

Musique. Stéphane Béchy vient interpréter les fugues de Bach au Clavecin. En direct sur la scène de Chez Colette. Prix public : 15€ Carte Colette : 10€ Un verre vous sera offert...

Aucun billet en vente
Voir d'autres événements

Heure et lieu

18 juil. 2024, 19:00 – 20:10

Théâtre Chez Colette, Rue de Verdun, 14800 Touques, France

À propos

Une soirée expetionnelle !

Pour l'occasion, un clavecin sera posé sur la scène du Théâtre Chez Colette.

Stéphane Béchy nous interprétera les plus belle fugues de Bach.

Johann Sebastian Bach a déployé sa fabuleuse puissance créatrice en plongeant dans les racines les plus profondes de l’art musical européen. 

Il vécut pleinement, tant son métier de musicien de cour et surtout d’église que de père de famille nombreuse avec ses vingt enfants ! 

Sa vie et son œuvre en ont donc fait le «re-père» de toutes les générations de musiciens futures.

Bach a exploré au-delà des limites connues alors tous les paramètres musicaux. Parmi eux la vocalité, qui concerne aussi les instruments, tient une place primordiale : chant de l’homme, chant du croyant, chant de l’assemblée dominicale... 

Magnifié, amplifié par la polyphonie, le chant déploie alors un espace musical à dimensions multiples.

La polyphonie pour clavier, orgue ou clavecin, pré- sente une triple particularité :

- Elle ne porte pas de paroles - Elle est jouée par un seul interprète - Elle est destinée aux instruments que pratiquait Bach lui-même.

L’Art de la Fugue est une œuvre polyphonique destinée au clavier. 

Bach la compose et en prépare l’édition à la fin de sa vie. 

C’est l’époque où il choisit d’explorer les confins de l’art du contrepoint, art des mélodies combinées. 

Ce dernier recueil du compositeur est une apothéose à la fois de l’aspect éminemment charnel de son lyrisme et de sa recherche spéculative. 

Or les questions et les énigmes qui entourent cette œuvre ont depuis sa mort pris, de beaucoup, le pas sur le rendu sonore.

Tenter de dire la musique est aussi vain que de tenter de décrire le goût d’un fruit. Des volumes entiers traitent de l’Art de la fugue. Oublions les spéculations et les analyses techniques. 

Comme l’on s’avance dans une Cathédrale en admirant l’œuvre des batisseurs, sans guide, entrons ensemble...

A partir de 10€ (avec la Carte Colette).

Un verre vous sera offert.

Recevez votre Carte Colette gratuitement : Cliquez ici

Partager cet événement

bottom of page